Quatre ans plus tard…

Coucou!…haha!

Je n’arrive pas à croire que la dernière fois que j’ai posté un billet sur mon blogue c’était en 2014. Ce qui devait au départ être une pause de deux semaines, a durée de quatre ans.

Ouf la honte !

J’imagine que vous devez probablement avoir beaucoup de questions pour moi.

Où étais-tu ? Pourquoi as-tu arrêté de blogger?

En résumé, ma vie personnelle était sens dessus dessous et je devais rectifier la situation. J’ai commencé par arrêter d’utiliser mes réseaux sociaux durant une année complète. J’ai même désactivé toutes mes pages Facebook et supprimé Instagram et Twitter de mon iPhone. Ensuite, je me suis dit que j’avais besoin d’un changement drastique alors j’ai décidé de déménager à Toronto.

Le plan était simple.


Premièrement : Trouver un appartement.

Deuxièmement : Trouver un emploi.

Troisième: Écrire pour mon blogue, et me concentrer sur ma carrière de comédienne.

Simple comme BONJOUR…n’est-ce pas?

FAUX!!!

Ma transition a été un vrai cauchemar, puisque j’ai grossièrement sous-estimé le coût de la vie torontoise. Lorsque j’ai finalement réussi à trouver un appartement, l’argent que j’avais mis de côté avait gravement diminué. Ce qui aurait duré des années à Montréal n’a duré que six mois à Toronto et je n’ai pas du tout prévu le coup. Donc je passais mes journées à chercher un emploi et j’étais trop stressé pour me consacrer à quoique se soit d’autre. Mais les choses vont beaucoup mieux maintenant, j’ai un bel appartement, j’ai un emploi (* rien de trop top, mais j’arrive à payer mes factures donc c’est bon pour l’instant), et j’ai l’esprit en paix.

C’est ce qui m’amène ici aujourd’hui pour enfin vous présenter une tenue du jour. Je l’ai intitulé la montée du Phénix, puisque c’est ce que cette tenue symbolise pour moi. Je suis tombé sur ce t-shirt par hasard sur Instagram et c’était un coup de foudre à première vue. Si je pouvais recevoir un dollar à chaque fois qu’une personne me demandait si j’étais une prêtresse Vodou lorsque je leur disais que j’avais des racines haïtiennes; je serais riche une femme riche. Alors, pourquoi pas le mettre sur mon t-shirt ? Il y a beaucoup de stéréotypes concernant les Haïtiens à Toronto et c’est probablement dû au fait que nous sommes peu nombreux dans cette ville. Je ne suis pas offensé par ce genre de questions, puisque je connais l’histoire de mon pays d’origine, et j’ai appris a accepté tous ce qui Haïti si spéciale. J’ai acheté la jupe que je porte sur ces photos, lors de mon dernier voyage en Trinidad. Ces couleurs chatoyantes me rappellent l’ambiance des Caraïbes, et j’adore le fait qu’elle à un élastique à la taille qui la rend si facile à porter.


Je me sens peu rouillée donc je m’excuse d’avance si mon premier billet n’est pas trop top côté critique mode. Je ne sais pas exactement quelle est la nouvelle direction je vais prendre avec mon blogue, mais je tenais vraiment à venir vous dire un petit coucou.


Sur ceux je vous dis à la prochaine et je vous promets que mon prochain billet ne sera pas publié dans quatre ans. Hahaha!

PS: N’hésitez pas à me poser des questions sur des trucs que j’aurais oubliés de mentionner… oups!

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.